Gabon : 180 millions d’euros de la Chine pour la centrale hydroélectrique FE2

Liban Soleman, lors du Gabon-China Investment talk, le 1er septembre 2018. Gabon Review

Casablanca (ADV) – La Chine investira 180 millions d’euros dans le projet hydroélectrique FE2 gabonais. A l’arrêt depuis 2013, faute de financement, la construction de la centrale hydroélectrique gabonaise devrait redémarrer dans les prochains mois. Un des composants du programme de diversification économique de ce pays d’Afrique centrale, le projet vise à améliorer la capacité de fourniture d’électricité.

D’une capacité initiale de 70 mégawatts, le projet FE2 prévu dans la région nord du Gabon, bénéficiera des investissements chinois dans le cadre d’un partenariat public-privé entre la société d’énergie chinoise TBEA et le Fonds d’investissement stratégique gabonais. A l’arrêt depuis plusieurs années, le chantier de la centrale hydroélectrique de FE2, sur la rivière Okano à Mitzic, devrait redémarrer «bientôt» selon Liban Soleman, responsable du Bureau de coordination et de planification pour un Gabon émergent. Plusieurs phases de déploiement ont été identifiées par le responsable Gabonais, qui, s’est s’exprimé en marge du Forum sur la coopération Chine-Afrique prévu du 03 au 04 septembre à Pékin, la capitale Chinoise.

L’investissement de TBEA, une entreprise privée impliquée dans l’énergie éolienne en Chine et dans l’énergie solaire dans d’autres pays comme le Pakistan, se fera sous forme d’investissements directs, a annoncé le groupe sur sa plateforme. En dehors de ce projet, le Gabon reste une destination privilégié des IDE chinois selon Soleman qui estime que : «Il y a beaucoup d’investissements étrangers directs au Gabon de la part d’entreprises chinoises».

© Bur-csa – N.W – ADV