Kenya : Theresa May insiste sur l’importance d’un “partenariat renouvelé” post-Brexit

La première ministre britannique Theresa May au côté du président kényan Uhuru Kenyatta. Nairobi, Kenya. Photo : AFP

Casablanca (ADV) – La Première ministre britannique Theresa May a insisté jeudi sur l’importance d’un “partenariat renouvelé” avec le Kenya, au dernier jour d’une tournée africaine visant à positionner le Royaume-Uni post-Brexit comme premier investisseur occidental sur le continent.

La tournée de Mme May en Afrique, débutée mardi en Afrique du Sud et qui s’est poursuivie mercredi au Nigeria, s’inscrit dans les efforts diplomatiques déployés depuis la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne, en juin 2016, pour tenter de décrocher de nouveaux accords commerciaux ou consolider les accords existants.

Au terme d’une rencontre de près de deux heures au palais présidentiel de Nairobi, le président kényan Uhuru Kenyatta et Theresa May ont insisté sur l’importance des liens entre le Royaume-Uni et son ancienne colonie, bien que la visite de Mme May soit la première d’un Premier ministre britannique au Kenya depuis 30 ans.

“Aujourd’hui, nous avons regardé vers le futur, vers un partenariat renouvelé qui va débloquer l’incroyable potentiel de la prochaine génération pour nos deux pays”, a déclaré Mme May lors d’une conférence de presse.

“Alors que le Royaume-Uni se prépare à quitter l’Union européenne, nous sommes déterminés à assurer une transition souple qui garantit la continuité de nos relations commerciales avec le Kenya, en s’assurant que le Kenya conserve un accès sans barrière tarifaire et sans quota au marché britannique”, a-t-elle ajouté.

Le Royaume-Uni est le plus important partenaire commercial du Kenya, bien que les exportations kényanes vers le Royaume-Uni aient très peu augmenté ces dernières années alors que les exportations britanniques vers le Kenya ont baissé.

Bur-csa – Oumaima Derfoufi – ADV