La Banque centrale du Nigeria ordonne à l’opérateur sud-africain MTN de restituer 8,13 mds USD

Siège de MTN à Johannesburg. Photo : DR

Casablanca (ADV) – La Banque centrale du Nigeria (CBN) a ordonné au géant des télécoms sud africains MTN de restituer 8,13 milliards de dollars (près de 7 milliards d’euros) et sanctionné quatre banques impliquées dans cette affaire.

Dans un communiqué publié mercredi soir, la CBN a expliqué que MTN n’avait pas obtenu l’autorisation de transférer ces fonds, et a sanctionné les quatre banques qui ont permis ces transferts entre 2007 et 2015.

Standard Chartered Bank, Citibank Nigeria Limited, Stanbic IBTC Bank Limited et Diamond Bank sont accusées d’avoir “violé de manière flagrante” les règles de transfert et de taux de change et doivent payer une amende cumulée de 5,87 milliards de nairas (14 millions d’euros).

“La CBN a demandé aux responsables des banques et à MTN Nigeria Communications Limited de rapatrier immédiatement la somme de 8.134.312.397,63 dollars US dans les coffres de la banque centrale du Nigeria”, est-il indiqué dans le communiqué.

L’opérateur sud-africain avait déjà été sanctionné en octobre 2015 pour ne pas avoir coupé 5,1 millions de cartes SIM non enregistrées, comme demandé par le gouvernement nigérian.

MTN avait initialement été condamné à payer une amende record de 5,2 milliards de dollars. En décembre 2015, la pénalité a été réduite à 3,4 milliards de dollars, puis renégociée en juin 2016 à 1,7 milliard (330 milliards de nairas).

Plus grand fournisseur de services mobiles au Nigeria, MTN avait menacé de quitter le pays avant d’obtenir une réduction de l’amende.

Face à une pénurie de devises étrangères à la CBN, à une monnaie fluctuante, qui a fortement souffert de la très grave récession de 2015-2016, de nombreuses compagnies transfèrent leurs fonds à l’étranger.

Bur-csa – Oumaima Derfoufi – ADV