RDC/Présidentielle : suite à l’invalidation de sa candidature par la CENI, Jean Pierre Bemba décide de faire appel

Jean Pierre Bemba, fondateur du Mouvement de Libération du Congo (MLC). Photo : Jean Pierre Bemba/Twitter

Kinshasa (ADV) – Quelques heures après la publication des listes provisoires des candidats à la présidentielle et législatives nationales par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Jean Pierre Bemba ne s’avoue pas vaincu.

« Avec Mes avocats, nous sommes en train d’envisager la possibilité de faire appel pourvu que la Cour constitutionnelle soit réellement indépendante. Je vais épuiser toutes les voies de recours qui se présentent dans ce pays pour que mon cas soit réglé. Une décision de la Commission électorale qui démontre qu’elle est sous le contrôle du pouvoir en place et qu’elle reçoit des injonctions du pouvoir en place. C’est vraiment inacceptable pour une institution soit disant indépendante “, réplique Jean Pierre Bemba, président du Mouvement de Libération du Congo ( MLC ) sur France 24 le 26 août 2018.

Ajoutant que “C’est une décision unique qui ne reflète pas le droit par rapport à la loi électorale mais simplement des considérations d’ordre politique”.

Autres réactions c’est celles de l’inspecteur général du MLC et celle d’Eve Bazaiba Masudi secrétaire générale du MLC.

” Le MLC est prêt aujourd’hui a boycotté de manière générale les élections suite à l’invalidation de son président national”, indique Jacques Djoli.

Pour Eve Bazaiba, cette invalidation “démontre que le pouvoir en place a peur du sénateur Bemba. La peur de la candidature de Jean-Pierre Bemba a fait trembler Kabila au point d’instrumentaliser la CENI pour l’écarter de la course. Juste une simple lettre de Tambwe Mwamba (ministre de la Justice) a remplacé la loi électorale dans l’examen des candidatures “.

Toujours dans le même registre, plusieurs candidats à l’élection législative ont été aussi écartés pour cause de double nationalité.

© Bur-csa – Mariella Bolinda – ADV