Maroc : le chanteur Saad Lamjarred en garde à vue à Saint-Tropez pour une nouvelle histoire de viol

Saad Lamjarred, le chanteur marocain est toujours sous les verrous à Saint-Tropez pour une deuxième histoire de viol. Photo : Saad Lamjarred/Twitter

en

Casablanca (ADV) – Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, est en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Tropez, sur la côte d’Azur, depuis dimanche matin, selon le parquet de Draguignan (sud-est).

Les faits se sont déroulés dans un établissement de Saint-Tropez dans la nuit de samedi à dimanche, a déclaré le parquet. Une enquête a été diligentée à la suite de la plainte d’une femme pour « faits caractérisés de viol », d’après la même source.

Saad Lamjarred, 33 ans, est en garde à vue pour 24 heures (une durée éventuellement renouvelable) dans les locaux de la brigade de recherches de Gassin-Saint-Tropez.

La star marocaine, dont les clips ont été visionnés des millions de fois sur internet, avait déjà été mise en examen (inculpée) en octobre 2016 à Paris pour « viol aggravé » et « violences volontaires aggravées » et écrouée.

En mars dernier, autorisé par la justice française à voyager au Maroc, Saad Lamjarred, célèbre dans le monde arabe pour son titre « Enty » (91 millions de vues sur Youtube), avait lancé la promotion de son dernier single, « Ghazali Ghazali ».

Le chanteur a par ailleurs été mis en examen pour « viol » le 11 avril dans une enquête ouverte après la plainte d’une jeune Franco-Marocaine affirmant avoir été agressée et frappée par le chanteur, à Casablanca en 2015.

© Bur-csa – N.W – ADV