RDC: Présidentielle : l’opposition demande à Kabila de libérer le processus électoral (communiqué)

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila. Photo: Joseph Kabila/Twitter

Kinshasa (ADV) – Dans une déclaration politique faite jeudi 24 août 2018, en pleine nuit au siège du Mouvement de Libération du Congo (MLC), les leaders de l’opposition candidats à l’élection présidentielle, confirment avoir des éléments qui prouvent que le gouvernement via le ministère de la Justice, a donné des instructions à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), pour invalider les candidatures de Jean-Pierre Bemba et de Félix Tshisekedi, selon le communiqué.

“Le régime en place veut confisquer le processus électoral. A cet effet, l’opposition met en garde Corneille Nangaa, président de la CENI. Il subira seul, les graves conséquences de ces graves actes. Nous demandons à Joseph Kabila de libérer le processus”, a rapporté Martin Fayulu en lisant la déclaration signée par Félix Tshisekedi, Adolphe Muzito, Eve Bazaiba, Pierre Lumb, Jean Mabaya et Freddy Matungulu.

Les opposants annoncent la tenue pour très bientôt d’une grande réunion de l’opposition sur les stratégies à mettre en place pour lutter contre ce qu’ils considèrent comme un déficit d’exclusivité du processus électoral en RDC.

Le bureau de la CENI, poursuit l’analyse des dossiers des candidatures à la présidentielle et aux législatives. Dans la grande salle Malumalu, les journalistes sont installés en attente de la publication des candidatures retenues et invalidées par le bureau de la CENI qui poursuit avec la délibération.

Ils sont au total 25 candidats à la présidentielle et 15 450 à la députation nationale, avoir été déclarés recevable par la CENI.

© Bur-csa – Mariella Bolinda – ADV