Libye : Les migrants invoquent l’aide de l’ONU pour quitter le pays

Vendredi, les garde-côtes italiens ont annoncé avoir secouru plus de 1.300 migrants au large de la Libye, ce qui porte à plus de 7.000 le nombre de migrants ... Photo : DR

Alger (ADV) – Des migrants se trouvant bloqués en Libye ont mené une marche dans la capitale Tripoli, pour demander l’aide de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour quitter le pays, rapportent le 21 aout, plusieurs médias. Sans préciser la date de la marche, la chaine française France 24 a diffusé des images et vidéos d’une marche qui serait menée par des migrants en provenance de la Corne de l’Afrique.

«Un groupe de migrants, principalement des Éthiopiens et des Érythréens, a forcé les portes d’un centre de rétention où il était enfermé, puis a marché vers la capitale Tripoli, à une vingtaine de kilomètres au nord, pour demander l’aide de l’ONU et des ONG de défense des droits de l’Homme », a rapporté la même chaine. Ces migrants évoquent des conditions difficiles voire infernales.

Pour l’heure, seul 12 pays ont proposé d’accueillir 3,886 réfugiées sur les 55,000 demandes d’asile enregistrées en 2018.

Si le nombre exact des migrants clandestins en Libye est difficile à établir, le Haut-Commissariat pour les Réfugiés UNHCR, a donné dans son rapport de 2017, les dix premiers pays de provenance de ces migrants, et qui sont : le Nigéria, la Guinée, le Bangladesh, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, la Gambie, l’Erythrée, le Soudan et le Maroc.

Selon l’Office International des Migrations OIM, près de 9.000 personnes ont été rapatriés de Libye durant les six premiers mois de 2018, de 30 pays d’Afrique et d’Asie. Ce nombre serait de 30.000 vers la fin de cette année, d’après les prévisions de cette même organisation.

© Bur-csa – Selma Kasmi – ADV