Rétablissement du service militaire au Maroc

SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-Major général des Forces Armées Royales. Photo : DR

en

Casablanca (ADV) – Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, lundi au Palais Royal à Rabat, un Conseil des ministres, indique un communiqué dont lecture a été donnée par le porte-parole du palais royal, M. Abdelhak Lamrini.

Le conseil des ministres se tient dans le sillage du dernier Discours du Trône, dans lequel Sa Majesté le Roi a défini les questions prioritaires relevant des domaines économiques et sociaux et appelé à davantage de mobilisation, de patriotisme et de confiance entre les différents acteurs pour garantir une interaction continue avec les attentes et besoins des citoyens voire l’anticipation de ces attentes et besoins en leur apportant des réponses locales et efficientes.

Outre les mesures discutés, le conseil des ministres a adopté un projet de loi relative au service militaire.

Elaboré en application des Hautes instructions royales, ce projet instaure le principe d’accomplir le service militaire obligatoire fixé à 12 mois, pour les citoyennes et les citoyens âgés de 19 à 25 ans.
Il fixe les cas de dispenses et d’exemptions du service militaire et les mesures découlant de cessation du motif de dispenses jusqu’à l’âge de 40 ans.

Le projet de loi détermine aussi les devoirs des assujettis pendant la durée du service militaire, ainsi que les droits et les garanties qui leur sont accordés à l’instar des éléments des Forces Armées Royales.

Le rétablissement du service militaire a pour objectif de renforcer le sens de citoyenneté chez les jeunes, dans le cadre d’une corrélation entre les droits et les devoirs de citoyenneté. Elle leur ouvre également la voie de l’intégration dans la vie professionnelle et sociale, notamment pour ceux qui font montre de compétences et de sens de citoyenneté et de discipline, particulièrement en termes d’intégration dans les différentes forces militaires et de sécurité.

© Bur-csa – ADV