Gabon : le pays célèbre sa 58ème fête nationale

Le président Ali Bongo rendant hommage à Léon Mba, le 16 août 2018. Photo: DCP

Douala(ADV)- Le Gabon a célébré le 17 août 2018, le 58 ème anniversaire de son indépendance, et en prélude aux cérémonies commémorant cet anniversaire, le président Ali Bongo Ondimba a rendu, jeudi, un hommage à Léon Mba, tout premier président de la République gabonaise.

« Ce 17 août est (…) un jour de fête. Le jour de notre fête nationale. Un jour où nous célébrons ensemble, tous ensemble, réunis par l’amour de la patrie, les valeurs républicaines d’union, de travail et de justice. Car oui, il y a un lien entre le pays, la patrie et la République », c’est ce qu’a déclaré le chef de l’Etat, Ali Bongo, à l’entame de son discours à la Nation, prononcé le 16 août 2018, la veille de la 58e fête de l’Indépendance.

Dans son discours, le chef de l’Etat a également abordé les axes de la politique menée ces dernières années, en fustigeant le populisme, le repli identitaire et a, pleinement assumé les mesures d’austérité dénoncées par certains syndicats.

« A l’heure où nous devons plus que jamais magnifier notre patrie, célébrer notre indépendance et rechercher dans notre vécu commun, les ressorts de notre passion pour le Gabon, force est de constater que certains compatriotes, de plus en plus nombreux, hélas, se laissent tenter par les idées populistes, irresponsables et dangereuses, qui, au nom d’un prétendu nationalisme, prônent le repli sur soi et le rejet de l’autre, du seul fait de ses origines », a-t-il déclaré.

À l’endroit de ceux qui ne sont pas toujours d’accord avec son mode de gouvernance ces derniers mois, il a dit, « certains de mes détracteurs m’ont accusé de folie d’engager ces réformes à quelques mois d’un scrutin électoral. Ils ne sont pas le chef de l’Etat et ils n’assument pas mes responsabilités. Je dois répondre du bien-être de tous mes concitoyens et je suis prêt pour cela à endosser la responsabilité de réformes parfois impopulaires mais que j’estime nécessaires à notre bien collectif ».

À l’occasion de la célébration de cette 58ème fête de l’indépendance du Gabon, il faut dire que la tradition républicaine, s’est perpétuée à tous les niveaux. Le chef de l’État, Ali Bongo, ayant procédé, le 16 août 2018, au dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du tout premier président de la République gabonaise, Léon Mba. Par la même occasion, une centaine de Gabonais méritants, ont reçu de lui, leur médaille sur l’esplanade du palais Omar Bongo, siège du Sénat.

Le 17 août 2018, on le rappelle marque le 58ème anniversaire de l’accession du Gabon à l’indépendance. Une indépendance qui, comme l’a dit le président Ali Bongo, s’inscrit comme l’acte libérateur où le peuple Gabonais, a affirmé son droit à la liberté politique, économique et culturelle. Et c’était le 17 août 1960.

© Bur-csa – Vanessa Ngadi Kwa – ADV