Angola : 13 indépendantistes de Cabinda arrêtés et accusés de crime contre la sûreté de l’Etat

Cabinda, l’une des 18 provinces de l’Angola. Photo : Twitter.

Casablanca (ADV) – Treize militants indépendantistes du Cabinda, enclave angolaise située entre les Congos, arrêtés samedi, ont été accusés mercredi de “violation de la sécurité” et “crime contre la sûreté de l’État”.

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, “ils ont été saisis du matériel de propagande hostile avec un contenu de caractère indépendantiste, contraire à l’ordre public. Les 13 militants peuvent être poursuivis pour crime contre la sûreté de l’État”.

Militants du Mouvement pour l’indépendance de Cabinda (MIC), ils ont été arrêtés samedi alors qu’ils tenaient une réunion politique en vue d’organiser une manifestation, selon leur avocat, Arão Tempo.

“Certains des militants ont été battus” et souffrent de blessures”, selon l’avocat.

“Les jeunes avaient informé les autorités qu’ils seraient rassemblés là, pour préparer une conférence de présentation publique du MIC et il n’y avait pas de déclaration des autorités interdisant la rencontre”, assure Arão Tempo.

L’enclave de Cabinda produit 60% du pétrole de l’Angola, premier producteur d’or noir d’Afrique subsaharienne avec le Nigeria.

© Bur-csa – Oumaima Derfoufi – ADV, avec AFP