Algérie : les exportateurs autorisés à posséder des avions

Les opérateurs de l’exportation sont autorisés à louer des avions pour réussir des opérations commerciales. © Twitter

Algérie (ADV) – Le gouvernement algérien vient d’autoriser les opérateurs privés de l’exportation à acquérir ou louer des avions pour conduire leurs opérations commerciales.

Selon le site de la radio algérienne Alger chaine 3, le ministre algérien des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a assuré que les algériens sont désormais autorisés à créer leurs propres entreprises en vue de l’acquisition ou la location d’avions en vue d’assurer le transport de produits nationaux destinés à l’export.

Cette mesure a été prise dans le cadre des encouragements à l’exportation et placement des produits algériens sur le marché international, « la flotte nationale n’étant pas en mesure de répondre à ce besoin », précise encore Abdelaghani Zaalane.

Touchée de plein fouet par la chute des prix de pétrole observée entre juin 2014 et septembre 2016, l’Algérie, dont les recettes dépendent à plus de 86% de la rente pétrolières, décide d’encourager l’investissement et l’exportation des secteurs hors hydrocarbures.

Les séminaires et forums nationaux, régionaux et internationaux se sont multipliés lors des trois dernières années dans la visée de définir et promouvoir les exportations hors hydrocarbures.

Parmi les secteurs sur lesquels pourraient compter l’Algérie pour diversifier ses exportations, figure en premier lieu l’agroalimentaire, suivi de l’industrie mécanique, puis de la pétrochimie (selon plusieurs rapports internationaux).

L’Algérie a, pour précision, déployé beaucoup d’efforts en matière d’assouplissement de la bureaucratie, de la législation, de la fiscalité et du système bancaire pour faciliter les investissements aux opérateurs privés aussi bien nationaux que mixtes.

© Bur-csa – Selma Kasmi – ADV