Zimbabwe : un leader de l’opposition arrêté à la frontière

Tendai Biti, lors son discours des dernières élections au Zimbabwe. © Twitter

ar

Casablanca (ADV) – Un haut responsable de l’opposition zimbabwéenne, Tendai Biti, a été arrêté mercredi matin à la frontière zambienne alors que son parti conteste les résultats de l’élection présidentielle remportée par le sortant Emmerson Mnangagwa.

“Il a été arrêté à la frontière zambienne”, a affirmé son avocat Me Nqobizitha Mlilo, précisant par SMS que l’ancien ministre cherchait “l’asile” politique chez le voisin zambien.

Ancien ministre des Finances du gouvernement d’Union nationale (2009-2013), M. Biti est recherché par la justice, accusé d’incitation à la violence, selon le journal pro-gouvernemental The Chronicle. Son entourage avait dénoncé la présence de forces policières autour du domicile de sa mère à Harare.

M. Biti avait annoncé avant la proclamation officielle des résultats par la commission électorale que Nelson Chamisa, le candidat de son parti le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) avait remporté l’élection “au-delà de tout doute raisonnable”, tout en défiant la commission électorale d’annoncer un résultat différent.

© Bur-csa – N.W – ADV