Centrafrique : don de la Chine pour la montée en puissance de l’armée nationale

L’armée centrafricaine. © ABangui

Bangui (ADV) — La Chine a remis ce 8 août 2018, un don de plusieurs véhicules blindés aux Forces armées centrafricaines (FACA). Ce don intervient après celui de la France et des Etats-Unis d’Amérique pour marquer la montée en puissance de l’armée nationale.

L’armée centrafricaine, fragilisée depuis la chute du président François Bozizé en 2013, se remet grâce aux partenaires comme la Russie, la France, les Etats-Unis, la Chine et l’Union-Européenne à travers la mission de formation EUTM-RCA.

Après un don en matériels de campements, véhicules et matériels de soutiens d’homme de la France, la semaine dernière, les Etats-Unis d’Amérique ont, le 6 août offert à l’armée nationale 57 véhicules dont le coût est estimé à 8,5 millions de dollars américains soit près de 5 milliards de FCFA. Ce lot contient également des pièces de rechange, des trousses et des radios.

« Cet appui vient concrétiser les promesses américaines de continuer à soutenir le gouvernement et réaffirme la volonté de ce pays de travailler avec les autorités pour la reconstruction de l’armée centrafricaine », a déclaré la ministre de la défense nationale, Marie-Noëlle Koyara.

La Chine, a emboité les pas aux autres pays pour donner des véhicules blindés aux FACA. 26 véhicules militaires blindés, et d’autres véhicules de transport sont remis au gouvernement centrafricain. La valeur de ce don est évaluée à sept (7) milliards et demi de Franc CFA.

« L’EUTM RCA a déjà réussi à remettre sur pied trois bataillons des FACA (BIT 1, BIT2 et BIT3), soit approximativement 1800 hommes. La mission européenne a aussi permis à deux vagues des ex combattants de regagner les rangs des FACA soit 300 hommes », lit-on dans un communiqué de la mission européenne en Centrafrique.

La coopération entre la Russie et la Centrafrique a permis aujourd’hui à cette dernière de disposer d’une quantité importante d’armes et environ 1.100 militaires formés à leur maniement sont déjà aptes à répondre à toutes les éventualités.

D’ici la fin d’année, un nouveau recrutement de 1023 soldats va augmenter le nombre des FACA en compensation avec la mise en retraite de 800 soldats, action qui consiste à rajeunir l’armée centrafricaine.

Une parade militaire est prévue jeudi 9 août à Bangui, afin de faire découvrir au public la capacité des FACA. Cette parade est organisée par le gouvernement, l’EUTM-RCA et la Minusca.

© Bur-csa – Fridolin Ngoulou – ADV