Tchad : ouverture d’un centre nutritionnel thérapeutique à N’Djamena

"A N'Djamena, où l'accès à des soins pédiatriques d'urgence est limité, il faut à tout prix éviter que les enfants soient si mal en point qu'il faille les hospitaliser. Une mobilisation urgente est nécessaire pour augmenter le nombre et la couverture d'unités nutritionnelles ambulatoires, et garantir qu'elles ont les moyens de fonctionner", a déclaré Natalie Roberts, responsable des urgences à MSF. © DR

Casablanca (ADV) – L’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a ouvert jeudi en partenariat avec le ministère tchadien de la Santé publique un centre nutritionnel thérapeutique dans la capitale tchadienne, N’Djamena.

Cette nouvelle unité nutritionnelle hospitalière a une capacité initiale de 50 lits et prévoit de développer plusieurs centres nutritionnels ambulatoires à N’Djamena, afin que les enfants puissent suivre leur traitement à domicile et bénéficier d’un suivi adapté, selon un communiqué de presse de MSF.

La malnutrition aiguë atteint actuellement des proportions alarmantes dans la capitale, sous l’effet cumulé de la crise du pouvoir d’achat, d’une insécurité alimentaire saisonnière particulièrement sévère cette année et d’une grève de la fonction publique qui touche le secteur de la santé, a précisé MSF.

MSF a promis d’intégrer, dans les semaines à venir, la distribution de compléments alimentaires fournis par le Programme alimentaire mondial pour les enfants modérément mal nourris dans ses activités ambulatoires.

© Bur-csa – ADV