Centrafrique : la CPI en mission à Bangui pour discuter du Fonds d’appui aux victimes de Jean Pierre Bemba

Jean Pierre Bemba, un homme politique de la République démocratique du Congo. Fondateur du Mouvement de Libération du Congo (MLC), un groupe politico-militaire, et vice-président de la République durant la période de transition, il a été incarcéré par la cour pénale internationale pendant près de dix ans pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité avant d'être acquitté en 2018. ©, Photo : DR

Bangui (ADV) – Une mission de la Cour Pénale Internationale (CPI) est arrivée mardi dernier à Bangui pour discuter du programme d’assistance aux victimes dans l’affaire Jean Pierre Bemba, acquitté en juin par la chambre d’appel de la CPI
Le Fonds de la Cour Pénale Internationale au profit des victimes avait levé en juin dernier un (1) million d’euro soit environ 650 millions de francs pour assister les victimes de viol sexuel et pillages commis par les éléments de Jean Pierre Bemba entre 2002 et 2003 sur le sol centrafricain.

« Maintenant, on veut lancer le programme d’assistance du Fonds d’appui des victimes dans l’affaire Bemba. C’est la première étape de la mission pour discuter avec toutes les parties prenantes en RCA, à savoir : le gouvernement, les autorités locales, les ONG, la mission des Nations-Unies, les victimes, et les partenaires du pays », a confié Morenn Lamonch du Fonds au profit des victimes de la CPI.

Selon Morenn Lamonch « la deuxième étape consistera à fournir l’assistance à des milliers de victimes sexuelles et de pillages, qui auraient été perpétrés par les éléments de Jean Pierre Bemba, leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et ancien vice-président de la République Démocratique du Congo ».

Plus de cinq mille deux cent(5200) victimes sont enregistrées dans l’affaire procureur contre Jean Pierre Bemba acquitté en juin dernier par la chambre d’appel de la CPI.

© Bur-csa – Fridolin Ngoulou – ADV