Niger : Pékin contribue au financement d’un troisième pont de grande envergure à Niamey

Construction d’avenues et de routes dans et autour de Niamey © DR

Casablanca, (ADV) – Le ministre nigérien de l’Equipement, Kadi Abdoulaye, et l’ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun, ont présidé mardi à Niamey la cérémonie de démarrage effectif des travaux de construction d’un troisième pont sur le fleuve Niger, fruit de la coopération sino-nigérienne.

Pour rappel, c’est le président nigérien Mahamadou Issoufou qui a procédé, le 17 mars 2017, à la pose de la première pierre de ce pont qu’il a baptisé “Pont Général Seyni Kountché”, du nom du défunt président nigérien.

Comme le Stade Général Seyni Kountché, le Pont de l’amitié sino-nigérienne et l’Hôpital général de référence de Niamey, tous dons de la Chine, “le pont Général Seyni Koutché est un autre projet de grande convergence dans l’histoire d’aide du gouvernement chinois au Niger”, a indiqué M. Zhang, ambassadeur de Chine au Niger.

D’un coût global d’environ 557 millions de yuan (environ 83,2 millions de dollars américains), ce pont représente aussi, selon le diplomate chinois, “le plus grand projet dans l’histoire d’aide de Chine au Niger et le plus grand projet d’aide chinois dans le domaine des ponts et des routes en Afrique”.

Le ministre nigérien de l’équipement a salué, au nom du président de la République, et au nom du gouvernement du Niger et de son peuple, l’excellence des relations entre le Niger et la Chine, affirmant que l’avancement de ce projet “démontre une fois de plus la ferme volonté politique et le souci constant” des dirigeants des deux pays de promouvoir le développement économique et social.

© Bur-csa – ADV