Exploitation forestière : la société camerounaise Sodinaf rachète les filiales de Rougier en Centrafrique et au Cameroun

Société de Distribution Nouvelle d’Afrique. ©Photo : DR

Bangui, (ADV) – Le groupe français Rougier, spécialisé dans l’exploitation forestière en Afrique, a dans un communiqué ce 19 juillet annoncé, avoir obtenu le 13 juillet dernier, l’aval du Tribunal de commerce de Poitiers, pour la cession de ses actifs au Cameroun et en République centrafricaine.

Le repreneur de ces actifs n’est autre que la Société de distribution nouvelle d’Afrique (Sodinaf), contrôlée par le Camerounais Fabrice Siaka, un opérateur économique de 40 ans ayant fait fortune dans l’importation de produits alimentaires tels que le riz.

Cette annonce intervient alors que depuis mars, le groupe Rougier est en phase de redressement judiciaire. En Centrafrique, la Société Rougier est installée dans la Sangha-Mbaéré au sud-ouest du pays et partage la frontière avec le Cameroun qui dispose aussi des sociétés de ce géant dans l’exploitation forestière.

«La réalisation de cette opération de cession permet de rationaliser le portefeuille d’activités du groupe. Rougier, qui entend rester un acteur important dans sa filière, peut ainsi poursuivre son recentrage géographique dans de meilleures conditions.», annonce l’exploitant forestier français dans un communiqué officiel.

C’est depuis le 12 mars 2018 que Rougier, a été placée en redressement judiciaire en France, afin de mettre en œuvre des actions importantes de restructuration. C’est depuis près de 3 ans que Rougier traverse des conjonctures économiques difficiles.

En Centrafrique, aucune réaction officielle n’est encore enregistrée suite à cette décision et le rachat de Rougier par une société camerounaise. La forêt centrafricaine couvre une superficie de 3,8 millions d’hectares et près de 10 société forestières exploitent le bois.

Bur-csa – Fridolin Ngoulou – ADV