Mali : une dizaine de personnes tuées près de la frontière avec le Niger

Attaque terroriste. ©, Photo : DR

Algérie, (ADV) – Une dizaine de civiles sont morts le 15 juillet dans la localité d’Injagalane dans le nord-est du Mali, rapportent le 16 juillet, plusieurs médias locaux.

Selon l’Agence Franc Presse (AFP), les auteurs de cette attaque terroriste étaient des hommes armés circulant sur motos et tirant sur la foule. La localité frontalière d’Injagalane, est devenue ces dernières années un point de passage et d’activités de groupes terroristes et de milices armées de tous acabits.

Les attaques régulières des différentes organisations armées sur la région, visent des civiles « de toutes les communautés sans exception », affirment l’AFP.

Le Mali fait face depuis 2014, à des violences sous fond de problèmes ethniques et communautaires, à cela est venue s’ajouter en 2015, la présence de groupes terroristes – djihadistes contrôlant la partie Nord du Pays. Ces groupes ont étendu depuis le champ de leurs activités sur les pays voisins à savoir : le Burkina Faso et le Niger.

En effet, le 1er mars 2017, le puissant groupe terroriste Ansar El Islam wa Al Muslimin voit le jour sur ce territoire en pleine guerre. Il est composé des groupes les plus puissants et plus structurés de la région à savoir Ansar Dine, Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), la katiba Macina et de la katiba Al-Mourabitoune. Les conditions sécuritaires ne cessent de s’aggraver depuis.

© Bur-csa – Selma Kasmi – ADV