Ouganda : une taxe pour les réseaux sociaux

Réseaux sociaux. ©, Photo : DR

Casablanca, (ADV avec les agences) – Le parlement ougandais a décidé d’imposer une taxe aux habitants utilisateurs des réseaux sociaux.

Cette mesure vise officiellement à éviter les potins, selon Yoweri Museveni, le dirigeant du pays.
Facebook, Instagram, Twitter… ou autres, sont devenus soumis à un paiement d’une taxe de 200 shillings par jour, soit environ 16 euros par an.

L’objectif de cette initiative est de mettre une entrave à la liberté d’expression des habitants. L’autorité de régulation des communications avait déjà incité les fournisseurs à bloquer l’accès à certains médias. En 2016, c’est Yoweri Museveni lui-même qui avait bloqué l’accès aux réseaux sociaux. Durant les élections, cela avait selon lui pour but d’éviter la propagation de mensonges. Dans les faits, cela avait surtout poussé les habitants à investir dans des VPN (Virtual Private Network ou réseau privé virtuel).

© Bur-csa – N.W – ADV