Nigeria : l’armée libère 183 enfants soupçonnés de liens avec Boko Haram (Unicef)

Drapeau du Nigeria. ©, Photo : DR

ar

Abidjan, (ADV) – Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dans un communiqué,  a annoncé lundi,  la libération par l’armée  nigériane  de  183 enfants soupçonnés de complicité avec Boko Haram.

Ils ont été libérés à Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno (nord-est), après avoir été lavés des soupçons qui pesaient sur leurs liens supposés avec les jihadistes.

« Ces 8 filles et 175 garçons sont avant tout des victimes du conflit en cours et leur libération est une étape importante du long chemin vers leur rétablissement », a déclaré Mohamed Fall, représentant de l’Unicef au Nigeria.

Depuis le début de l’insurrection jihadiste il y a neuf ans, l’armée nigériane a été accusée par les organisations de défense des droits de l’homme d’avoir procédé à des arrestations massives de personnes soupçonnées de liens avec Boko Haram.

L’insurrection de Boko Haram visant à établir un califat islamique dans le nord du Nigeria a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés.

© Bur-csa – Elewa Esan – ADV