Egypte : une loi contre les apparitions médiatiques non autorisées

La télévision égyptienne désormais encore plus réglementé © DR

Alger (ADV) – La commission des affaires religieuses du parlement égyptien a décidé le 04 juillet, d’instaurer une peine d’amende pour les communications religieuses non autorisées dans les médias.

Plusieurs médias égyptiens affirment le 05 juillet, que cette décision s’inscrit dans le cadre de la régulation des apparitions médiatiques et des discours publics des hommes de religions. Devenues très anarchistes ces dernières années, et donnant lieu à des fatwas parfois pernicieuses, ces communications religieuses dans les médias seront désormais régies par un dispositif juridique, en l’occurrence, l’article 08 portant régulation des apparitions médiatiques des hommes de religion.

Cet article prévoit une peine d’amende oscillant entre 20,000 et 100,000 livres égyptiennes ( 960 et 4,800 euros), pour les religieux qui interviennent sur les médias sans autorisation de la commission compétente, et le double de l’amende en cas de récidive.

Des amendes entre 50.000 et 500.000 livres égyptiennes (2,300 et 24,000 euros), sont également prévues pour les chaines télévisées ou les autres médias qui accueillent ces religieux. Le montant de ces peines sera également doublé pour les médias récidivistes.

Par Selma Kasmi