Burkina Faso : un activiste condamné pour “incitation à la révolte”

Drapeau du Burkina Faso. ©, Photo : DR

Abidjan, (ADV) – Le tribunal de grande instance d’Ouagadougou a condamné mardi, un célèbre militant, à “deux mois de prison ferme” pour “incitation à la révolte”, pour avoir publier un post “incitant les forces de défense et de sécurité à manifester” contre de mauvais traitements.

Les faits remontent au 14 juin dernier. Arrêté et incarcéré depuis à Ouagadougou, M. Touré était poursuivi pour “participation à une entreprise de démoralisation des Forces de défense et de sécurité”, “incitation de troubles à l’ordre public” et “proposition aux forces de défense et de sécurité de former un complot contre la sûreté de l’Etat”.

Le militant avait publié le 13 juin sur sa page Facebook. Un pamphlet contre le pouvoir en place, dénonçant le manque de diligence dans l’évacuation sanitaire d’un élément de l’unité spéciale de la gendarmerie, blessé par balles lors d’une opération antiterroriste à Ouagadougou.

Célèbre sur la toile pour ses diatribes contre la mauvaise gouvernance et les autorités, Naïm Touré avait déjà été condamné en 2017 pour “injures”.

Lebel N’Goran