Maroc : Rabat pour un Soudan du Sud riche et stable

Le roi du Maroc Mohammed VI et le président du Soudan du Sud Salva Kiir Mayardit à Juba, au Soudan du Sud © DR

Casablanca (ADV) – Intervenant lors d’une réunion du Conseil de Paix de Sécurité (CPS) au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement, samedi à Nouakchott à la veille du 31ème Sommet de l’Union africaine, le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Nasser Bourita, a indiqué que l’Etat du Soudan du sud traverse une étape délicate.

Le Maroc, en tant que membre agissant au Conseil de Paix de Sécurité de l’Union africaine (CPS), “ne ménagera aucun effort pour appuyer toutes les actions visant à stabiliser la paix au Soudan du sud, dans l’intérêt du peuple sud-soudanais et de ses attentes à la stabilité” a souligné le ministre avant de continuer que ce dossier “nécessite un suivi minutieux tout en mettant toutes les parties devant leurs responsabilités avec la prise de mesures proactives en cas de violation des engagements qu’elles ont prises”.

Bourita a ajouté, lors de cette réunion présidée par le président de la République de Sierra Leone, Julius Maada Bio, que la signature, le 29 juin 2018 à Khartoum, d’un accord entre les principales parties au conflit dans l’Etat du Soudan du sud, est source d’espoir eu égard aux engagements importants pris, saluant dans ce cadre les efforts de l’IGAD et le rôle de Omar Hassan Al-Bashir, Président de la République du Soudan.

© Bur-csa – ADV