L’Algérie participera à la réunion des pays OPEP à Vienne

La réunion des Etats membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP). Photo : Mines

NEWSROOM (ADV) – La 5e réunion ministérielle des Etats membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) et les pays non OPEP, ouvrira ses portes vendredi prochain à Vienne (Autriche) avec la participation du ministre algérien de l’Energie Mustapha Guitouni, durant laquelle, les pays décideront des quantités de l’or noir à produire pour stabiliser les prix, a indiqué le ministre dans un communiqué.

Outre la réunion OPEP et non OPEP, M. Guitouni participera également à la 12ème réunion du Comité de suivi ministériel conjoint OPEP et non OPEP qui aura lieu mercredi prochain. Le lendemain, le ministre prendra part à la 175ème Conférence ministérielle des pays membres de l’OPEP.

Ce Comité facilite également l’échange d’analyses et de perspectives conjointes, ce qui fournit une contribution précieuse à l’évaluation du processus de conformité.

Depuis un mois, les prix du pétrole ne cessent de dégringoler, passant ainsi de 85 dollars par baril à moins de 60 dollars.

Le 4 novembre dernier, le PDG du groupe algérien des hydrocarbures Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, avait affirmé que le prix du baril de pétrole oscillant entre 70 et 80 dollars est “le plus juste pour l’Algérie”.

L’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole), dénommée OPEC en anglais (Organization of Petroleum Exporting Countries), est une organisation intergouvernementale fondée à l’issue de la conférence de Bagdad le 14 septembre 1960 par l’Arabie saoudite, le Koweït, l’Irak, l’Iran et le Venezuela.

Cette organisation est créée à l’initiative de Juan Pablo Pérez Alfonzo, ministre du Développement du Venezuela, qui souhaite en faire une force de régulation du marché pétrolier. Elle vise à rééquilibrer les relations entre les pays producteurs et les compagnies pétrolières occidentales qui régissent le marché depuis sa création à la fin du XIXe siècle.

L’OPEP réunit aujourd’hui 15 pays membres : l’Algérie, l’Angola, l’Arabie saoudite, le Congo, l’Équateur, le Gabon, la Guinée équatoriale, l’Iran, l’Irak, le Koweït, la Libye, le Nigéria, le Qatar, les Émirats arabes unis et le Venezuela.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr